Projet préparé et planifié avec ces 3 outils simples et pertinents

OlivierRebiere.com - projet - Miniature-Capsules-SWOT

ÉDUCATION: Préparer, planifier un projet et décider. Simplement.

Un projet c’est : réussir un examen, passer son permis de conduire, vaincre sa timidité, construire une maison, planifier un voyage à l’étranger, écrire un livre, autant d’exemples de projets qui nécessitent une emprise sur le temps. La procrastination et la peur de l’inconnu peuvent nous empêcher d’avancer efficacement vers nos objectifs. Voici 3 outils efficaces.

Bonjour!

Notre vie est avant tout une succession de projets que nous mettons à exécution avec plus ou moins de succès. Par exemple, nous pouvons nous proposer de:

  • réussir un diplôme
  • vaincre notre timidité
  • construire une maison
  • lancer un business
  • planifier un voyage
  • écrire un roman

Évidemment notre liste ne cesse d’augmenter et nos objectifs changent au cours de notre existence.

Comment pouvoir préparer, planifier et ajuster nos projets personnels et professionnels pratiquement à tous les coups? Quelles méthodes simples pouvons-nous utiliser dans la majorité des situations pour nous aider à établir une vision saine et transformer nos rêves en désirs, puis en projets, puis en réalité concrète?

La réponse avec 3 outils simples et faciles, à utiliser soi-même, dans cette nouvelle “capsule éducation”.

1. Préparer: le diagramme SWOT ou FFOM en français

Ce schéma est très simple et très puissant.

D’abord, on peut le dessiner sur une simple feuille de papier orientée en paysage. Ensuite on sépare l’espace en quatre quarts, autour d’une bulle centrale:

  • en haut à gauche: “Mes forces” (strengths en anglais)
  • et en haut à droite: “Mes faiblesses” (weaknesses en anglais)
  • en bas à gauche: “Opportunités” (opportunities en anglais)
  • puis en bas à droite: “Menaces” (threats en anglais)

projet - OlivierRebiere.com - SWOT-FFOM

Ce premier outil est en fait d’une carte mentale simplifiée où la bulle principale est l’intitulé de notre projet, qui doit être exprimé le plus spécifiquement possible. Prenez le temps de bien le formuler avec “je veux…”, “je vais…”. Donnez-vous aussi une limite temporelle, une date butoir à respecter.

On verra apparaître sur la moitié de gauche nos points positifs, à droite les points à améliorer.

Et on verra se détacher en haut ce qui dépend de nous-mêmes, en bas ce qui est extérieur à notre influence.

Il faut prendre 10 à 15 minutes pour remplir cette sorte de bilan, d’état des lieux avec sincérité. Et nous pourrons ensuite établir un plan d’action pour atteindre l’objectif central.

2. Planifier: le plan d’action

Ensuite, ce deuxième outil peut varier suivant les cas particuliers, mais l’idée principale est d’utiliser le diagramme SWOT avec comme buts:

  • augmenter les forces et les opportunités
  • diminuer les faiblesses et les menaces

Pour cela, il faut déterminer des tâches qui soient “utiles” et pertinentes, par exemple : “réussir son bac” n’est pas assez spécifique, c’est un objectif trop imprécis. Par contre, “obtenir 14 au minimum à l’oral de français” l’est beaucoup plus. Ainsi, on obtiendra son diplôme en réussissant des épreuves successives.

Pour bien planifier les tâches, écrivez trois titres:

  1. Pour la semaine qui suit
  2. … le mois qui suit
  3. Dans le trimestre qui suit

Pour bien les concevoir, les tâches doivent être S.M.A.R.T.:

  • Spécifiques: précises et sans ambiguïté
  • Mesurables: quantifiables, chiffrées
  • Atteignables: “faisables”, pas “cosmiques” LOL 🙂
  • Réalistes: concrètes (dont on peut vérifier la réalité avec les 5 sens)
  • Temporellement définies: avec une date limite

Par exemple, pour écrire un livre on pourra utiliser:

  • le projet d’écrire un roman policier
  • un nombre total de mot à atteindre (50.000 par exemple)
  • écrire tous les jours au minimum 30 minutes
  • voir / lire le texte
  • écrire tous les mots d’ici la fin du semestre

La traduction graphique d’une telle tâche SMART serait celle-ci, par exemple:

projet - graphe tâche SMART - OlivierRebiere.com

Puis, chaque semaine, vous devez faire le point sur votre plan d’action et l’actualiser, en biffant les tâches accomplies et en reportant celles qui ne sont pas encore faites.

Parfois, il faut aussi décider.

3. Décider: la matrice d’Eisenhower

Enfin, il est parfois nécessaire de prendre des décisions suivant des critères objectifs.

En effet, un projet n’est que la suite de plusieurs tâches exécutées souvent en série, parfois en parallèle, mais qui nécessitent un arbitrage pour pouvoir décider laquelle doit être menée à bien.

De cette façon, on maîtrise mieux son énergie et son espace-temps.

Nous pouvons nous inspirer d’un grand général américain qui fut aussi le président des États-Unis, Dwight Eisenhower.

Brillant planificateur, il mit au point un système simple de prise de décision, la matrice que nous pouvons reproduire ici:

projet - OlivierRebiere.com jean-pierre-dube-matrice-eisenhower

La matrice fait état de deux grandeurs:

  • l’urgence, c’est-à-dire la priorité temporelle d’une tâche à une date donnée
  • l’importance, c’est-à-dire la priorité relative d’une tâche par rapport aux autres

Donc une tâche à peut avoir quatre états:

  1. urgente et importante: il faut la faire immédiatement
  2. urgente et non importante: il faut déléguer, ne pas la faire soi-même
  3. non urgente mais importante: il faut la planifier, la faire plus tard
  4. non urgente et non importante: il faut l’éliminer

Vous pouvez donc reprendre votre plan d’action et ainsi décider, pour chaque tâche, si elle est importante ou non, urgente ou pas, et vous saurez donc quand l’accomplir, et quand l’éliminer.

Conclusions

La difficulté dans la vie est d’apprendre à séparer l’émotionnel du rationnel, les rêves de la réalité. Entre les deux se situe l’univers des projets, et il faut les préparer, les planifier et les ajuster avec intelligence et objectivité. Vous obtiendrez ainsi les meilleurs résultats.

Oral préparé et réussi avec l’application gratuite Selvi

Education - préparer l'oral avec Selvi - OlivierRebiere.com

ÉDUCATION: S’entraîner pour un entretien à l’oral avec son smartphone. Efficacement.

Passer un examen, un entretien d’embauche, mener une négociation, se présenter, affronter le public, autant de situations d’oral potentiellement stressantes. Mais on peut surmonter toutes les difficultés grâce à la pratique et des gens de bonne volonté dans votre entourage. La solution avec le logiciel gratuit « Selvi» qui transforme votre smartphone en prompteur et en caméra 😉

Bonjour!

La vie nous offre des défis de taille, et l’un des plus stressants est de convaincre les autres à l’oral. Il y a plusieurs compétences à maîtriser:

  • connaître son sujet
  • maîtriser l’expression orale
  • savoir envoyer les bons messages de communication non verbale
  • être à l’aise autant que faire se peut…

Et la liste n’est pas exhaustive!

L’idéal, ce serait de pouvoir apprendre, répéter devant un public bienveillant qui pourrai offrir une critique constructive. Ce n’est pas toujours facile ni évident. Le miroir de la salle de bain n’est plus suffisant. Alors pourquoi ne pas utiliser le smartphone? Nous faisons tous des selfies en vidéo, non?

Alors j’ai trouvé pour vous une super application qui pourra, en plus, transformer votre téléphone mobile en… prompteur, comme à la télé! C’est-à-dire que vous pourrez lire directement le texte sur l’écran de votre smartphone pendant qu’il vous filmera. C’est génial.

1. télécharger l’application gratuite Selvi

Cette application est encore gratuite, c’est une vraie pépite!

Vous pouvez la télécharger ici:

ANDROID►https://play.google.com/store/apps/details?id=im.johngalt.selvi&hl=en

iPhone►https://itunes.apple.com/us/app/selvi-teleprompter-camera/id1130793067?mt=8

oral réussi avec l'application gratuite Selvi - OlivierRebiere.com

2. préparer votre texte à l’oral

Premièrement il faut savoir qu’il y a beaucoup de capacités ou de compétences à maîtriser. Vous ne pourrez pas tout réussir d’un seul coup.

Deuxièmement le plus simple pour commencer est donc de lire à haute voix un texte facile. Cela vous permettra de prendre confiance en vous, petit à petit, et puis au bout de quelques séances de laisser tomber le prompteur pour simplement vous filmer, en utilisant par exemple des notes manuscrites, une carte mentale ou une liste à points que vous aurez préparée au préalable. Comme lors d’un examen, de baccalauréat ou de BTS, ou d’un entretien d’embauche.

Troisièmement partagez votre vidéo grâce à l’application Selvi auprès de personnes bienveillantes qui pourront vous donner une critique constructive de vos prestations à l’oral. Ce peuvent être par exemple vos parents, vos amis, vos collègues de travail, votre partenaire de vie, et, me suis-je dit, les camarades de classe… Quelle idée!

3. utiliser Selvi pour l’enseignement

En effet, et face aux multiples avantages pour faciliter l’apprentissage des élèves, j’ai élaboré avec leur aide un système simple et efficace pour booster leur confiance et leurs compétences à l’oral. Cela marche en anglais, en français et dans toutes les autres langues qui utilisent l’alphabet latin, évidemment.

Voici le “système 2 semaines”:

  • Pendant la première semaine, je demande à mes élèves en classe d’écrire un texte de 200 à 300 mots sur la base d’un article d’actualité économique. Ils peuvent rédiger ce texte à 2 ou 3 : l’idée est de favoriser la collaboration et l’émulation, pas la compétition et de mettre en place des situations de communication et de pratique intensive dans une atmosphère bienveillante et sympathique (là, j’avoue que mon expérience dans le team-building est des plus précieuses)
  • Ce texte doit présenter l’article (objectivité) et le commenter (subjectivité). En utilisant la plate-forme Google Drive et notamment l’application gratuite Google Doc, je peux même corriger les textes en classe en temps réel tout en familiarisant les jeunes apprenants à l’internet collaboratif qu’ils connaîtront dans leur vie professionnelle.
  • Durant la deuxième semaine, les élèves enregistrent leur texte en utilisant Selvi. Ils la partagent avec moi via email ou directement sur un dossier partagé sur Google Drive. Je colle toutes les vidéos réalisées dans un ordre aléatoire en utilisant l’excellent logiciel Camtasia dont je vous parlerai plus tard.
  • En classe, nous visionnons le film composé de toutes les vidéos et, en même temps, les élèves font une évaluation croisée de leurs camarades de classe grâce à un Google Formulaire que j’ai élaboré, auquel ils accèdent soit par un lien sur l’ordinateur de la classe, soit sur leur smartphone à l’aide d’un flash-code.

Voilà, n’hésitez pas à me donner vos retours sur cet article, sur la ludification ou encore la classe inversée 🙂

L’UTILettre 20 – 2017/02/23: idées utiles :-)

Creer un Site internet Gratuit en 1h - OlivierRebiere.com

Éditer et optimiser vos vidéos simplement ou créer un site gratuit en une heure? Nouvelles publications numériques et tutoriels 3 minute Solution.

Optimiser une vidéo facilement – Mac, Windows ou Linux

Optimiser facilement une vidéo avec Handbrake - 3 minute Solution - OlivierRebiere.com

VIDÉO: Optimiser une vidéo avec un logiciel professionnel gratuit. Facilement.

Monter et exporter une vidéo n’est pas suffisant. Il faut savoir l’optimiser, c’est-à-dire adapter son débit aux écrans auxquels elle est destinée, afin que l’expérience de vos spectateurs soit agréable et utile. Voyez cette solution professionnelle – gratuite – qui fonctionne sous Windows, Apple et Linux. La solution en 3 minutes avec le logiciel « Handbrake» 😉

Bonjour!

Nous avons vu dans une autre émission comment couper et exporter des films avec le logiciel professionnel et gratuit “Lightworks“.

C’est bien, mais ce n’est pas suffisant. En effet, il faut savoir adapter le débit du flux de cette vidéo au type d’écran auquel elle est destinée, pour qu’elle soit vue par vos spectateurs dans de bonnes conditions. Comment faire?

La solution en 3 minutes avec le logiciel professionnel et gratuit: “Handbrake”.

1. comprendre le débit de la vidéo

Alors, premier problème: qu’est-ce que le débit d’un film?

Pour bien comprendre, utilisons une analogie: celle des ruisseaux, des rivières et des fleuves.

Lorsque vous regardez une vidéo sur votre télé, smartphone ou ordinateur, c’est en fait un flux variable de données qui “traverse” votre écran en provenance d’un serveur via un câble ou par les ondes grâce à votre fournisseur d’internet.

Si vous regardez la vidéo sur votre smartphone, le débit de la vidéo est petit, comme celui d’un ruisseau.

ruisseau - débit vidéo - OlivierRebiere.com

Sur l’écran d’un ordinateur, le débit est moyen, comme celui d’une rivière.

fleuve - débit vidéo - OlivierRebiere.com

Sur une télévision LED à écran large, super HD ou même 4K, le débit est très grand, comme celui d’un fleuve, car il y a beaucoup de pixels à afficher en même temps.

fleuve - débit vidéo - OlivierRebiere.com

Le problème, c’est que lorsque vous avez fini d’exporter une vidéo avec Lightworks par exemple, le débit est souvent grand, comme une grosse rivière, ce qui se traduit par un poids excessif du fichier vidéo: plusieurs dizaines de mégas. La bande audio notamment alourdit le plus votre fichier.

Si vous téléversez cette vidéo telle quelle sur YouTube, Viméo ou Dailymotion par exemple, il y a un risque que le flux soit trop grand pour l’écran où elle sera regardée et que la vidéo soit lente à s’afficher. Vos spectateurs se lasseront vite et abandonneront le visionnage.

Il faut donc réduire le débit: c’est cela optimiser une vidéo.

2. installer le logiciel Handbrake

Vous pouvez trouver le logiciel ici. Téléchargez sur votre ordinateur la version qui convient à votre système d’exploitation: Mac, Windows ou Linux.

handbrake versions télécharger - optimiser vidéo facilement Mac, Windows, Linux - OlivierRebiere.com

Il s’installe facilement.

3. comment utiliser le logiciel

Deux méthodes:

  • soit vous trouvez une vidéo source et activez un menu contextuel pour l’ouvrir avec Handbrake (clic-droit sous Windows) qui démarre,
  • soit vous démarrez Handbrake et ouvrez la vidéo source

Ensuite choisissez le lieu de destination sur votre ordinateur pour votre vidéo “à encoder” en appuyant sur “Browse“.

handbrake browse - optimiser vidéo Mac Windows Linux - OlivierRebiere.com

handbrake preset - optimiser vidéo - Mac Windows Linux - OlivierRebiere.comPuis il faut choisir le type d’encodage sur la droite, c’est-à-dire quel débit final vous voulez obtenir à la fin du processus.

Handbrake vous propose une foule d’options possibles.

Pour téléverser sur YouTube, je vous conseille Fast 720p30 soit un format HD (1280×720 pixels) à 30 images par secondes.

Consultez ensuite les différentes options suivant l’écran de destination de votre vidéo.

Puis appuyez sur le bouton en haut à gauche “Start Encode“.

handbrake encode - optimiser vidéo Mac Windows Linux - OlivierRebiere.com

Au bout de quelques instants, votre vidéo est prête!

Conclusion

Voilà, vous savez comment optimiser une vidéo! Je vous proposerai prochainement une formation complète pour éditer vos vidéos. Regardez toutes nos formations sur le lien en fin d’émission.

N’hésitez pas à commenter cette vidéo, à la partager si vous la trouvez utile et à vous abonner ici!

Merci à mes donateurs sur Patreon!
Rejoignez-les pour m’aider à créer d’autres tutos utiles en vidéo pour vous faciliter la vie 🙂

Marketing – le chemin décisionnel du client

Capsule Education - Marketing opérationnel - le chemin décisionnel du client - OlivierRebiere.com

MARKETING: Comprendre le cheminement psychologique vers l’achat

Le marketing opérationnel, celui que l’on pratique au quotidien dans l’entreprise, s’intéresse de près à l’acte d’achat. Mais quelles sont donc les étapes rationnelles et émotionnelles qu’une personne franchit avant de passer à “prospect” puis éventuellement de se “qualifier” comme client?
Explication en vidéo dans cette capsule éducation.


Passerez-vous le test?quizz - Google Form - OlivierRebiere.comaccès QUIZZ

Bonjour,

Lorsque l’on fait du marketing opérationnel, il est tout à fait important de connaître le cheminement psychologique d’une personne qui ne connaît pas votre produit ou service jusqu’à ce qu’elle devienne effectivement un client.

Elle passe par 4 grandes étapes avant de se « qualifier » comme prospect puis client potentiel.

Voyons comment cela se déroule dans cette nouvelle Capsule Éducation.

1. Mise en situation

Alors, pour bien comprendre, prenons une analogie et faisons une mise en situation.

Je suis dans une rue commerçante et je me balade, tranquillement, sans but apparent. J’aime flâner et me promener.

Tout à coup, une belle devanture de magasin me semble tout à fait intéressante.

Intrigué, je décide de m’approcher pour voir. Cela ne m’engage à rien, pas vrai?

Je m’approche, très intéressé.

De très belle cravates! Incroyable, je n’y pensais pas vraiment, mais tant de variété, ça me donne envie!

En plus, il y une offre imbattable, justement aujourd’hui!

Allez, vite, j’entre dans le magasin. Je veux en essayer. Cela ne m’engage à rien, non?

Je regarde quelques modèles. Je m’admire dans la glace, le vendeur finit de me convaincre en me faisant une petite remise.

Je craque, et j’achète.

Voilà, j’ai une nouvelle cravate et je suis très heureux de m’être fait plaisir avec quelque chose d’utile (pour moi) et pas cher (pour moi).

Je crois que je reviendrai!

2. Explication

Voilà j’ai fini mon petit sketch. Je crois que vous avez tous compris ce qui s’est passé dans ma tête.

J’étais dans la rue, sans intention aucune d’acheter quoi que ce soit, mais voilà que je me suis petit à petit transformé en client car j’ai fini par acheter une cravate.

Essayons de formaliser tout cela. Je suis clairement passé par 4 phases avant de me décider à acheter:

  • ATTENTION : alors que vous ne recherchez rien en particulier, quelque chose vous arrête
  • INTÉRÊT cette chose vous intrigue (prospect)
  • DÉSIR : valeur (utilité) et opportunité sont réunies
  • ACTION : une offre irrésistible fait que les objections s’évanouissent. Il faut passer à l’achat (client)

3. Entonnoir de vente ou de conversion

Capsule Education - marketing - AIDA funnel entonnoir de vente ou de conversion - OlivierRebiere.comLes gens se « qualifient » eux-mêmes sans contrainte, en choisissant eux-mêmes de
progresser ou de s’arrêter dans leur cheminement psychologique.

Une fois que l’intérêt a été créé chez le prospect, il faut donc connaître les aspirations, les motivations profondes du potentiel client face au service ou au produit que vous proposez.

Il faut aussi évacuer les objections en répondant aux “questions qui fâchent” et ainsi augmenter le désir de la personne en rendant votre offre quasiment “irrésistible” à cet instant précis.

Logiquement, l’achat se fera.

Si en plus vous avez gagné la confiance du client, il sera complètement “converti” et se fidélisera.

Testez vos connaissances!quizz - Google Form - OlivierRebiere.comaccès QUIZZ

4. Conclusion

Cette Capsule Education a été réalisée grâce aux contributions de mes donateurs sur Patreon: Nathalie Campeau, Valérie Lieko et Scott Scowcroft. Merci à eux!

Aidez-moi à créer d’autres tutos et Capsules Éducation en me soutenant sur cette page.

Pour voir d’autres vidéos, appuyez sur le bouton! capsules éducation

Si vous avez trouvé cette page utile, partagez-la et si vous le souhaitez, abonnez-vous à mes chaînes:

YouTube

►ou DailyMotion.

Partagez cette page avec vos ami(e)s grâce à ce flash-code:AIDA flash-code - Capsule Education - marketing - OlivierRebiere.com