Ecrire de la fiction avec plaisir et motivation: se fixer des objectifs d’écriture S.M.A.R.T.

Fiction: indicateurs SMART pour écrire avec plaisir et motivation

Maintenant que vous avez terminé la structure scénique de votre fiction, il faut passer à la troisième et dernière phase, la plus agréable, à savoir l’écriture de votre manuscrit. Vous allez vous fixer des objectifs S.M.A.R.T.

Voir toute la transcription du podcast...

Avant d’entamer la phase d’écriture, il faut se fixer des objectifs qui soient en adéquation avec vos propres forces actuelles.

Vous ne pourrez progressez dans la fiction que si vous êtes prêt ou prête à commencer doucement avec votre première oeuvre, le temps de trouver vos marques. Ensuite vous irez de plus en plus vite et vous travaillerez bien mieux.

Pour l’instant nous allons d’abord comprendre ce que veut dire l’acronyme S.M.A.R.T.

Ensuite nous appliquerons les principes S.M.A.R.T. à l’écriture de fiction et je vous décrirai le stimulateur graphique qui vous aidera à garder votre motivation au quotidien.

Le mot anglais “smart” veut dire intelligent, futé ou malin en français.

L’acronyme vient du management de projet (et vous avez bien compris que planifier et “exécuter” une fiction en quelque sorte, c’est bien gérer un projet complexe, sur plusieurs semaines ou parfois plusieurs mois).

Un objectif SMART, c’est un objectif qui est : 

  • Spécifique : “écrire une fiction”
  • Mesurable : le nombre de mots écrits à fixer auparavant (ex: 50.000)
  • Acceptable : vous voulez écrire, personne ne vous y oblige !
  • Réaliste : il est tout à fait possible de le faire. Ce n’est pas exagéré et pas difficile à atteindre.
  • Temporellement défini : vous vous fixez une échéance ou un intervalle de temps (ex: 1 mois)

Le stimulateur graphique va vous aider à rester motivé lors de votre effort d’écriture.

Voyons donc comment le créer pour qu’il respecte le principe de l’objectif S.M.A.R.T.

Ne vous inquiétez pas, je vous fournirai un fichier au format tableur qui tracera le stimulateur pour vous, mais je veux simplement vous décrire son fonctionnement.

Qui dit graphique, dit abscisses et ordonnées. Nous allons d’abord créer un axe horizontal du temps, gradué en jours, car vous écrirez tous les jours un peu. Certains jours vous écrirez énormément, vous verrez 🙂

Ensuite nous allons créer un axe vertical des “mots cumulés”, c’est à dire le cumul des mots que vous écrirez au jour le jour.

Maintenant nous allons nous fixer des objectifs : pour l’axe du temps, nous mettrons le nombre de jours au bout duquel nous voulons impérativement terminer notre fiction. Par exemple trente jours.

Nous souhaitons écrire 50.000 mots au final. Notre objectif en rouge se trouvera à l’intersection de ces deux données temporelle (le “T” de SMART et mesurable (le “M” de SMART).

à présent nous allons tracer la courbe de la progression théorique.

Sa pente, c’est à dire le nombre de mots cumulés à écrire par jour, est égale à 50.000/30, soit 1.667 mots / jour.

Lorsque vous commencerez à préparer votre structure scénique durant les premiers jours, vous n’écrirez pas car vous serez en train d’organiser votre fiction. Au bout de quelques jours néanmoins, vous commencerez à écrire quelques scènes et votre courbe de mots écrits, ici en représentée en bleu, commencera à poindre son nez et à se redresser.

Par la suite, vous allez écrire un peu plus tous les jours et à un moment donné, lorsque l’histoire commencera à vous mobiliser, à vous plaire, vous passerez certains jours à écrire beaucoup, beaucoup.

Vous regarderez votre stimulateur une fois par jour, puis plusieurs fois par jour pour voir si votre courbe bleue se redresse bien et au bout d’un moment vous dépasserez la ligne rouge théorique, vous sentirez que vous possédez une bonne technique pour progresser.

Peut-être que vous fatiguerez un peu, vous écrirez moins par jour, mais vous aurez le sentiment d’avoir accompli beaucoup.

En fait, comme vous l’avez compris, vous aurez peut-être atteint votre objectif de mots avant le temps imparti comme on peut le voir avec la ligne en pointillés bleus : tout ce que vous écrirez en plus sera un dépassement de votre objectif de mots.

Je vous ai montré précédemment un scénario où tout se termine bien.

Qu’en est-il si votre stimulateur graphique vous montre plutôt cela, genre “scénario catastrophe” ?

Il est peu probable que vous réussissiez en fait à atteindre votre double objectif de mots dans le temps imparti dans ce cas de figure. Cela veut tout simplement dire que vous vous êtes fixé un objectif non réaliste. Pour l’instant.

Cela ne veut pas dire que vous êtes nul ou quoi que ce soit du genre, ce n’est pas vrai et vous le savez. Simplement, vous avez voulu trop faire trop vite, et le stimulateur vous le montre. Il va vous permettre de vous corriger, donc de progresser, pensez-y, c’est complètement différent comme attitude. Ayez donc la bonne attitude, celle qui permet d’avancer 🙂

Alors vous avez deux options très pragmatiques : soit vous diminuez le nombre de mots à atteindre dans le même nombre de jours, comme ici.

La ligne rouge se baisse et la courbe bleue passe au-dessus. Vous devez écrire beaucoup moins de mots par jour, et votre objectif est définitivement réaliste. Ce n’est pas du tout de la triche, c’est être honnête avec soi-même. Vous devez l’être pour progresser.

Vous obtiendrez donc une fiction beaucoup plus modeste en taille, mais vous ne serez pas frustré et vous fixerez un objectif plus réaliste pour la prochaine fois… Car j’espère bien que vous ne vous arrêterez pas là !

soit vous augmentez le délai pour l’écriture de votre fiction, en vous fixant cette fois un objectif temporel plus réaliste, en l’occurrence plus long. Comme vous le voyez, la courbe bleue s’est contractée, mais comme la ligne rouge va beaucoup plus loin dans le temps avec le même nombre de mots, les deux convergent.

Rappelez-vous bien que dans les deux cas, vous apprendrez beaucoup sur vous-même !

Le stimulateur graphique est là pour vous aider, vous motiver, et comprendre quelles sont vos forces actuelles pour mieux les travailler et les augmenter pour vos futures oeuvres.

Alors s’il vous plaît, considérez tout ce que vous apprendrez sur vous-même grâce au stimulateur graphique et conservez toujours une attitude positive, c’est votre meilleur allié dans l’écriture de votre fiction 🙂

Allez, on continue la formation ?

Retrouvez la formation complète:

Laisser un commentaire